Les paradis fiscaux : une dangereuse tendance

Le paradis fiscal est une organisation qui abrite, dans la plupart des cas,  d’actifs affectés  au blanchiment de l’argent d’origine incertaine dont corruption ou le trafic de drogue.

paradis-fiscal.jpg

Effectivement, qu’est-ce que c’est  vraiment ce phénomène  qui se fait entendre sur toutes les surfaces du globe ?  Attention placer son argent dans un paradis fiscal est interdit, en cas de manquement à cette règle, vous vous exposez à des poursuites par des professionnels du droit tels que les Huissiers Biran Audibert.

Qu’est-ce qu’un paradis fiscal ?

En effet, il est impossible de donner une définition exacte et législative  d’un paradis fiscal. Etant donné la situation, l’OCDE pose certains critères pour définir ce phénomène, entre autres la négligence voire  l’inexistence  d’impôts, le manque de transparence de la gestion des fonds, le code financier qui censure les échanges d’informations,  la latitude envers les entreprises fictives ou les sociétés écran qui n’existent pas réellement.  Le paradis fiscal n’a rien d’officiel alors que le FMI pense que plus de la moitié des transactions internationales y transite. Plus de 4.000 banques y sont hébergées et plus de 7.000 milliards USD y sont bloqués, représentant environ 10% des ressources financières mondiales. En tout cas, les paradis fiscaux sont classés selon trois critères, dont ceux qui ne veulent pas du tout coopérer  en matière fiscale, puis ceux qui ont promis de coopérer et de se conformer aux nouvelles règles de fiscalité sans pour autant les appliquer et enfin ceux qui ont fait des efforts palpables  pour se conformer aux standards internationaux.

Où en est la situation des « Panama Papers »

Il faut reconnaître que le cas de Panam Papers remonte dans les années 1890, mais la configuration évolue par rapport à la multiplication des montages offshores. Plusieurs années  après la première découverte du paradis fiscal au Panama, le Consortium International des Journalistes d’Investigation  a pu dénicher un gros paquet d’informations originales touchant la fiance offshore et les paradis fiscaux.

Les archives du cabinet Mossack Fonseca d’origine panaméenne ont fourni environ 12 millions de fichiers  qui concernent les affaires qui se déroulent entre 1977 et 2015. A cet effet, il a été connu que des chefs d’Etat, des prétentieux milliardaires, des grands sportifs professionnels et des célébrités invraisemblables  ont dissimulés leurs actifs au paradis fiscal de la Panama pour la simple raison de fuir le système de fiscalité réglementaire. Des hommes politiques et des riches industriels sont mis en cause par le paradis fiscal au Panama. Wait and see.